Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

UN CAMP CHANTIER

UN CAMP CHANTIER, quel est son bien fondé ?


Un chantier, c’est une vie collective de 3 à 4 semaines, une équipe de 15 à 25 jeunes, filles et garçons de différents pays, qui participent à la réalisation matérielle d’un projet local. C’est surtout un lieu de rencontre et d’échanges.


Ce n’est pas une colonie de vacances ou un voyage touristique. C’est apprendre à vivre, à cohabiter et à travailler avec les autres quelles que soient leurs diversités culturelles. Toute la vie collective est à gérer en groupe : organisation du travail, gestion financière, temps de loisirs, apprentissages.


Le chantier constitue parfois un terrain de chocs culturels (rencontres de générations, de nationalités, de milieux sociaux, et de cultures différentes), il devient un support d’apprentissage de la tolérance, car il permet de découvrir la différence chez l’autre et de l’utiliser comme source d’enrichissement mutuel : « le plus beau cadeau que l’on puisse se donner c’est de comprendre l’autre ».


L’organisation de la vie collective, et sa régulation nécessaire, va provoquer la confrontation de points de vue contradictoires, favorisant la pratique de l’écoute et du dialogue.


En participant au chantier vous serez en immersion totale et découvrirez les réalités du pays contrairement à un certain tourisme qui transporte son petit monde avec lui.


Travail : Vous participez à un projet d’intérêt général pour le développement d’une communauté.


Vie collective : Chacun participe aux tâches de la vie quotidienne : faire les courses, les repas, la corvée d’eau, la vaisselle ou le ménage. Le chantier est un lieu où il faut savoir faire beaucoup avec peu et surtout savoir vivre ensemble.


Hébergement : L’hébergement est organisé en fonction de ce qui est disponible sur place (école, maison...).


Langues Parlées : Tous les chantiers sont internationaux. La langue autorisée est le français. Les dialectes propres aux pays dépendent en fait des régions mais ceux qui sont officiels et qu’ont rencontrent le plus souvent ce sont l’ÉWÉ (parlé au sud du pays) et le KABYE (parlé au nord). Mais à Lomé la capitale, on parle le MINA, qui est l’ÉWÉ simple et modernisé. Pour ce qui concerne le bon déroulement du chantier, les volontaires locaux communiqueront également en français entre eux pour éviter que les volontaires étrangers se sentent dépaysés. Mais il arriverait qu’on apprenne quelques mots du dialecte aux étrangers pour qu’ils se sentent chez eux et qu’ils essayent de communiquer avec les villageois.


Animation : Les soirées sur le chantier sont meublées par plusieurs activités: Contes, légendes, jeux, danses traditionnelles (autour du feu et au clair de lune) et réjouissance populaire, des lectures spectacles, discussion sur un thème...vous apprendrez surtout de belles chansons en mina (langue locale) et qui vous marqueront à jamais…






Pour qui est organisé, UN CAMP CHANTIER ?


Les chantiers s’adressent à tous, sans qualification ou préparation particulière et l’âge minimum requis est 18 ans, les moins de 18 ans doivent envoyer une autorisation parentale. Noter que seul votre engagement et votre détermination constituent la base de cette solidarité active.


Pourquoi faire UN CAMP CHANTIER au Togo ?






Il est facile de payer un billet d’avion et d’aller en Afrique en tant que touriste, d’y passer de beaux jours sous le soleil pendant 3 semaines. Mais à la fin vous n’auriez rien appris et ramené chez vous. Passé des vacances, cela peut être sympa, mais vous ne découvrirez pas réellement l’Afrique et le Togo.


En faisant un chantier par contre, vous rentrerez directement en contact avec la population locale. En travaillant avec eux, vous aurez un réel aperçu de leur vie quotidienne, vous irez dans des endroits où vous ne seriez jamais allé en tant que touriste. De plus, vous finirez par vous faire des amis dans la communauté locale : L’échange n’est pas seulement culturel, mais aussi humain.


En faisant un chantier, donc en vivant et travaillant ensemble, nous espérons que les gens venant du monde entier apprendront à comprendre et à respecter les autres cultures